LE FORUM

Qui se souvient aujourd'hui de Viktor Ullmann, Karol Rathaus ou Franz Schreker? A qui parlent encore les noms d'Alfred Tokayer, Stefan Wolpe, Erich Zeisl ou Aldo Finzi? Certains de ces compositeurs jouaient pourtant un rôle important sur la scène musicale européenne avant l'arrivée du nazisme au pouvoir, et ont laissé des œuvres parmi les plus importantes du patrimoine musical mondial. D'autres, encore en début de carrière, ne virent jamais s'accomplir les promesses de leur talent. Parmi les victimes du Troisième Reich, le cas de ces « voix étouffées » revêt de fait un caractère unique. Représentant de courants esthétiques très divers et majoritairement juifs, ils furent contraints à l'exil ou déportés en raison du caractère supposé « dégénéré » de leur musique.

Le travail de réhabilitation de ces compositeurs n'en est toutefois qu'à ses débuts. Leur redonner une voix nécessite encore un travail intense de redécouverte et de diffusion, d'identification (qui sont-ils?) et d'évaluation (que valent leurs œuvres?) : au-delà des conditions mêmes de leur disparition - si terribles fussent-elles -, le travail mémoriel n'a de sens que s'il permet en effet de faire surgir de l'oubli des compositeurs dont l'universalité créatrice aurait dû les maintenir - si ce n'avait été les circonstances - au cœur de la vie musicale mondiale.

 

Leur rendre cette justice est tout l'objet du Forum Voix Étouffées, fondé en 2003 par le chef d'orchestre et compositeur Amaury du Closel.

FORUM VOIX ETOUFFÉES-CEMUT, c/o Panorama Coworking, 4 quai Koch - 67000 Strasbourg